COMPTE BANCIARE


Voici comment vous faciliter la vie lors de l’ouverture d’un compte bancaire en France:
Ouvrir un compte bancaire en France est rarement simple. Voici comment rendre le processus moins stressant.

1) Apportez une preuve d’adresse

Personne en France ne vous prend au mot que vous vivez où vous dites vivre: vous devez toujours fournir un document appelé « justificatif de domicile» qui peut, par exemple, être une facture d’électricité (électricité ou gaz) ou une preuve de location Assurance.

Le document doit avoir moins de trois mois. Si vous vivez dans l’appartement de quelqu’un d’autre, que ce soit pour une location à court terme ou en tant qu’invité, vous devrez fournir des copies de leurs factures, une copie de leur carte d’identité et une déclaration signée indiquant que vous vivez avec eux. Attention: même un reçu de location et un bail ne sont souvent pas considérés comme des documents officiels s’ils sont écrits à la main par le propriétaire.

En outre, les étudiants doivent fournir une preuve d’inscription dans une école française, et des comptes bancaires dans votre pays d’origine pour prouver que vous avez de l’argent à mettre dans votre compte. Les employés ont besoin de copies de leur contrat de travail et éventuellement d’un récent bulletin de paie, et ils vous aideront à obtenir le dépôt direct de votre employeur.

 

2) Choisissez la banque la plus proche Vous devez ouvrir votre compte bancaire à la succursale de votre banque la plus proche de votre résidence ou la plus proche de votre école / employeur. Si vous travaillez à temps plein, utilisez la succursale la plus proche de votre employeur afin de pouvoir y aller pendant les heures normales de travail, car vous ne pouvez effectuer certaines opérations bancaires dans votre propre succursale que par l’entremise de votre banquier personnel. Vous pouvez cependant facilement changer votre adresse et votre succursale bancaire si vous déménagez ou changez d’employeur. Vous devez simplement fournir un nouveau justificatif de domicile ou contrat de travail. Vous voulez retirer une grande quantité d’argent avant un voyage à l’étranger, ou faire un virement international sans accès bancaire en ligne? Vous devez passer par votre banquier personnel. Besoin de commander un nouveau chéquier ou carte bancaire? Votre banquier doit également faire cela. La raison de ce réglage rigoureux est que les employés de banque en France peuvent être tenus personnellement responsables si vous commettez des délits tels que le blanchiment d’argent avec votre compte, il est donc dans leur intérêt de passer par une seule personne qui supervise votre compte. vos transactions.

3) Connaissez vos droits En tant que visiteur sans emploi ou inscription scolaire, vous pouvez avoir plus de difficultés à ouvrir un compte, mais vous avez le droit d’ouvrir un compte bancaire si vous êtes un résident français. Les personnes ayant un visa de visiteur de longue durée peuvent avoir des difficultés, surtout si elles sont américaines, car la récente loi FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act) exige que les banques internationales signalent les informations bancaires des citoyens américains à l’IRS. Si vous avez refusé un compte, demandez une lettre de refus, indiquant que la banque en question a refusé d’ouvrir un compte pour vous. La banque est tenue par la loi de fournir cette lettre «sans délai», mais elle n’a pas à fournir de raison pour ne pas ouvrir le compte. Ensuite, vous pouvez prendre la lettre de refus, avec une copie de votre carte d’identité et une preuve de résidence, au bureau local de la Banque de France, et remplir un simple formulaire de demande de compte en vertu du droit au compte. Dans quelques jours, la Banque de France vous remettra une lettre désignant une banque qui est légalement tenue d’ouvrir un compte pour vous, et vous emportez cette lettre et vos documents d’accompagnement pour ouvrir votre compte. Ceci s’applique à toute personne qui a le droit de résider en France – sauf si vous êtes un «interdit bancaire» – une personne dont le compte a été fermé pour avoir constamment surclassé et non remboursé la banque. Pour être retiré des fichiers de la Banque de France en étant un «interdit bancaire», vous devrez rembourser votre dette et demander le retrait de la liste.

 

4) Les frais bancaires inévitables Alors que de nombreuses banques aux États-Unis et au Royaume-Uni font des vérifications gratuites, ce concept n’existe pas vraiment en France, d’autant plus que vous devez interagir si souvent avec votre banquier personnel et ne pouvez pas effectuer toutes vos transactions en ligne. Vous pouvez payer une petite somme pour la tenue de compte, ou pour garder le compte ouvert, ainsi que des frais mensuels pour votre carte de débit. Les frais de carte de débit dépendent des options que vous choisissez: les limites hebdomadaires et mensuelles pour les retraits d’espèces et les opérations de débit, le montant de la protection d’assurance, la protection de découvert et le choix entre débiteur immédiatement pour les achats, et débit différé, lorsque votre carte est débitée à la fin de votre mois. Vous pouvez choisir entre les cartes de base avec des limites basses, ou les visas d’or et de platine qui offrent souvent des avantages comme l’assurance voyage.

 

5) Carte de débit: votre nouveau meilleur ami Les médias français continuent de prédire que l’argent disparaîtra dans quelques années, et l’Assemblée française semble vouloir y arriver. En France, payer quelque chose en espèces équivaut souvent à un revenu non imposable: ainsi, la fraude fiscale et le blanchiment d’argent. Une loi récente a réduit le montant que les gens peuvent payer en espèces pour des achats allant de 3 000 à 1 000 euros, et il n’est pas rare que d’autres Européens soient arrêtés et interrogés pour essayer de payer avec des factures importantes. En fonction de vos dépenses mensuelles, vous devrez donc vous assurer que la limite mensuelle de votre carte pour les opérations de débit est suffisamment élevée pour couvrir vos coûts. Si la limite de votre carte est de 1 000 € tous les 30 jours, vous ne pourrez pas dépenser plus de 1 000 € sur une période de 30 jours. Votre banquier personnel peut augmenter la limite si vous avez un achat exceptionnel à faire, mais il est préférable de choisir une carte avec une limite légèrement supérieure à celle dont vous avez besoin.